A r t i s t e   / c r é a t r i c e   d e   b i j o u x
  • Facebook
Mes créations
 

"Dogon Rouge" est constitué par un plastron en bronze acquis à Ségou au Mali figurant un lézard. Chez les Dogons, le « nay », un petit lézard qui rappelle le prépuce de l’homme circoncis représente le soleil. En effet, les dogons pensent que lors du rituel, le prépuce, partie solaire et féminine de l’homme s’échappe et rejoint le sol pour retourner plus près du soleil. Petites perles de traite rocaille en verre rouge. Perles de bronze élaborées au Cameroun par la technique de la cire perdue.

220 €

ras du cou constitué de 15 perles anciennes appelées « Vaseline », fabriquées en Bohème entre les années 1830 et 1900 et utilisées pour le commerce vers l’Afrique par les Européens. Les petites perles de verre enfilées sur les tiges dorées proviennent du Mali. Elles datent d’entre 1200 et 1600. Nommées « Nila » et probablement fabriquées en Inde, elles sont arrivées au Mali via l’Egypte, à dos de chameau. 400€

Vert d'eau 2  
Argilo
Plumo
Dogon Rouge
 

Composé de perles en argiles fabriquées par les femmes Maliennes.  Les perles les plus grosses sont similaires à celles utilisées comme poids sur la quenouille traditionnelle pour filer le coton. Les fils de cuir ont été fabriqués par des artisans au Niger et acquis sur le marché à Bamako au Mali. Les perles de bronze intercalaires ont été achetées au Burkina Faso où il existe une longue tradition de travail du bronze avec la méthode de la cire perdue. 120 €

 Belle et très rare, authentique perle Kiffa rouge de Mauritanie. Perle Millefleur de Venise datant des années 1800. Disques de couleur en Vulcanite. Le tout agrémenté de plumes noires. 330 €

Krobo

Composé de quatre rangs de perles de verre faites à la main par des artisans ghanéens. Ces perles sont créées à partir de poudre de verre de bouteilles recyclées. Les boules de bronze ont été acquises au Cameroun et fabriquées selon la technique de la cire perdue. Les deux séparateurs triangulaires ont été réalisés par un bijoutier togolais de Bamako au Mali. 440 €

Dogons bleues

Ce sautoir est composé de perles de verre bleu-cobalt fabriquées par les verriers Allemand entre 1840 et 1900 et qui ont été transportées en Afrique par les bateaux de colons Européens pour servir de monnaie d'échange.  Les perles en bronze ont été confectionnées par des artisans Camerounais selon la méthode millénaire de la cire perdue

La couleur bleue est chargée de signification, par exemple, chez les Yoruba du Nigéria, les perles de couleur bleue et celles de couleur froide comme le vert sont appelées 'Tutu', et dans le culte "Ifa" de cette région, ces perles représentent l'idée de tempérer les forces avec calme afin de préserver l'ordre.

Selon un tradithérapeute Sarakholé du Sénégal, combiner des perles bleues avec du bronze aurait pour effet de protéger celui qui porte cette parure de la sorcellerie, mais il faut que le fil soit attaché, ce qui est le cas pour ce sautoir: 210 €

Touareg

est un collier d'homme. C'est un vilebrequin scié dont la boule en bois a été décorée grâce à des incrustations traditionnelles de différents métaux par un Touareg du Mali. Ce lourd collier exalte la force.

Touareg

"Touareg" est un collier d'homme. C'est un vilebrequin scié dont la boule en bois a été décorée grâce à des incrustations traditionnelles de différents métaux par un Touareg du Mali. Ce lourd collier exalte la force:   210 €

Masaï Bleu

"Masaï Bleu":  Inspiré des colliers de mariage « Mporro-Engorio »des femmes Masai  au Kenya. Agrémenté d'anciennes perles vénitiennes qui ont servi à la traite entre les colons Européens et les Africains. Les fils d’argent ont été façonnés au Mali par un bijoutier Togolais  460 Euros.

 
Mali

"Mali" est un sautoir composé de deux rangs de petites perles en argile fabriquées par des artisanes au Mali. Leur couleur est celle de la terre du Sahel. Disques de coquillage réalisés à la main en Afrique de l'Ouest ; des perles  similaires ont été retrouvées lors de fouilles en Tanzanie et datent d’environ 70 000 ans.: 210 €

Niger  

"Niger": Belle corde en cuir fabriquée par des artisans du Niger, sur laquelle sont montées des perles en bronze du Cameroun. Ces perles sont fabriquées selon la technique millénaire de la cire perdue. 210 €

Geronimo Rouge   

ce collier a été inspiré par les plastrons des Indiens d’Amérique du Nord. Il est composé de perles de verre rouges fabriquées il y a bien longtemps à Murano (Venise) et trouvées il y a quelque années sur le marché de Mopti au Mali. Ces perles sont montées sur des fils de cuir fabriqués par des artisans de Conakry en Guinée. Selon des tradithérapeutes Sarakholé du Sénégal, porter ces perles constitue une protection pour les enfants et la famille de celui qui les porte. Ceci signifie que les enfants réussiront dans la vie et qu’ils s’occuperont de celui qui les porte. Ces perles seraient également efficaces pour prévenir une fausse couche. 290 €

Milos  

Coquillage de type ‘Conus’ coupé et plat, utilisé au Zimbabwe comme amulette de protection. Perles de coquillage sculpté dont les Mauritaniennes ornent leur chevelure. Fils en cuir fabriqués par des artisans du Niger. 135 €

Amazone

: Vendu. "Amazone" est un collier composé de pierres d'amazonite que l'on trouve dans tout le Sahara et certaines datent du néolitique. Elles sont mise en valeur par des perles en argent repoussé fabriquées par des bijoutiers Mauritaniens.

BIO

Epidémiologiste à la retraite, j’ai exercé l’essentiel de mon activité professionnelle en Afrique où j’ai constitué une belle collection de perles.                                                                                                         Des tradithérapeutes africains m’ont fait découvrir les fonctions rituelles de certaines d’entre elles.                                                                                            Porter un de mes colliers est un voyage dans le temps et l’espace.                                                           Ces perles très anciennes viennent du monde entier et après maints périples se sont retrouvées en Afrique de l’Ouest. Elles y sont souvent utilisées lors de rituels ancestraux, ce qui explique en partie l’attrait qu’elles exercent auprès des populations locales.                                                                              Je les mets en valeur à travers mes créations contemporaines, et je leur donne une autre existence, tout en racontant leur histoire.                                                                                                                           La vie continue !

Nous   contacter

 Claude Durrieu, Présidente

siège de l'association :

55 avenue Jean Moulin

Tel: 33 630 361 409

© 2020  Conception et réalisation - Laurence Sauvajol avec Wix.com

13300 Salon-de-Provence